Se dire qu’il n’est pas à moi, qu’il est LUI

IMGP0633IMGP0649
IMGP0645IMGP0648
Je n’ai pas été très triste ou déprimée à la suite de mon accouchement. Je suis passée des larmes aux rires en sortant de la maternité, ça n’a duré que quelques minutes. Mais il y toujours ces moments où mon ventre me manque, où je regrette de devoir partager, où je me rend compte qu’il n’est pas "à moi". Il y a toujours ces larmes qui montent quand je me souviens de ses mouvements, de ses membres que j’essayais de deviner. De toutes mes caresses et mes petits mots. De ses petits coups et de ses bosses qui laissaient libre court à mon imaganiation. Ces échanges de chair à chair. Parce qu’il était là, dans moi, dans mon coeur et dans mon corps. Au plus près de moi, près comme il ne le sera plus jamais. Un lien merveilleux qui ne dure que neuf mois; beaucoup trop longs mais tellement courts au final.
Il y a un an tout juste, je commençais à voir mon ventre s’arrondir gracieusement. Et il y a ce jour où je l’ai appelé "ma biboune", puis "bim bam boum" parce qu’il bougeait énormément. Je n’étais pas encore maman comme aujourd’hui, LUI c’était encore moi.
Aujourd’hui c’est Valentin. Aujourd’hui je dois l’aider à devenir LUI même si j’ai juste envie qu’il ne soit qu’à moi. Mais ce n’est pas mon rôle de MAMAN. Alors je profite de notre complicité, de ses calins, de ses sourires, de tous nos regards d’amour. Je le regarde grandir, je le fais rire, je le gronde, je le dévore de bisous, je le laisse et je le retrouve. LUI me regarde, me teste, m’ignore et m’appelle juste après, me surprend, me fait des bêtises, me mange et me met de la bave partout.
Il le fait aussi aux autres mais jamais pareil. Parce que même s’il est devenu LUI, il y aura toujours entre nous ce lien unique et magique. C’est mon fils.
IMGP0629IMGP0644IMGP0651
 
Publicités

A propos Notre bulle à Nous

Femme avant tout depuis que j'ai 30 ans, un super mari et trois merveilleux enfants. Pas deux minutes à moi dans la journée mais je ne veux rien changer. C'est du sport d'avoir 4 bonhommes à la maison. J'arrive de temps en temps à mettre un peu de vernis sur mes pieds et me faire une virée... ou faire des bidouillages en couture et tricot... bricoler le jardin... tester des recettes... C'est la Vie dans La Bulle.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Se dire qu’il n’est pas à moi, qu’il est LUI

  1. sandra dit :

     
    salut à vous trois !!!!
     
    Je me reconnais tellement dans tes paroles !!!!
    moi aussi mon ventre et sa présence 24h/24h me manquent !!!!
    je me rassure en me disant que l\’on a encore un peu de temps pour couper le cordon comme on dit !
    En attendant que de papouilles, de calinous !!!
    En plus notre petit bouchon est super sociable et tend les bras à tout le monde ! c\’est parfois dur dur mais on fait avec et on se console avec ce qu\’il ne fait qu\’avec nous !!! les bisous bavouille par exemple !!!
     
    je vois que nous sommes engagés sur le même bateau : celui des parents en devenir !!
     
    courage et à tout bientôt
     
    biz
     
    sandra
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s