Les vendredis intellos 10 / Maisons Vertes

L’isolement. Vaincre cet isolement. C’est peut être un peu pour ça que j’aime écrire ici. Que j’aime lire aussi très régulièrement les blogs amis. Mais ça c’est l’isolement des « grands ». Qu’en est-t-il pour les touts petits?

L’isolement. C’est un mal dont peuvent souffrir les parents. Parce que leur vie se recentre sur l’enfant ou les enfants. Les sorties entre potes, les soirées, le ciné, les concerts, les « on va boire un verre », sont un peu mis de côté. C’est faisable mais… il y a pas mal de MAIS. Et j’ai l’impression que plus on a d’enfants plus c’est difficile. Qu’en est-t-il pour les touts petits?

Les touts petits qui passent du cocon familial à l’hyper socialisation via la crèche ou l’école.

Françoise Dolto s’est largement penchée sur le problème et nous a offert les Maisons Vertes.

J’ai ENFIN poussé la porte, sauté le pas, franchi ma barrière. J’ai emmené mes trois loulous dans une Maison Verte, Pause Goûter.


« Un lieu de rencontre et de loisirs pour les tout-petits avec leurs parents.
Pour une vie sociale dès la naissance, pour les parents, parfois très isolés devant les difficultés quotidiennes qu’ils rencontrent avec leurs enfants. Ni une crèche ni une halte-garderie, ni un centre de soins, mais une maison où mères et pères, grands-parents, nourrices, promeneuses sont accueillis…
et leurs petits y rencontrent des amis. » Françoise Dolto

On y parle, on y joue, on rencontre. Les échanges sont multiples, parents-enfants / parents-parents / enfants-enfants /enfants-accueillants / parents-accueillants.

C’est l’intermédiaire entre l’intimité du cocon familial, entre Notre Bulle, et l’inscription dans le groupe social. Parents et enfants s’initient à la conquête de l’autonomie et de l’éveil social. Les plus petits sont accueillis en tant que personnes, petites personnes certes, mais sujets à part entière. Ils ne sont pas des « bébés ». Mon Gustave était Gustave. Du haut de ses 3 mois. Il a trouvé des copains de babillage. Mon Louis aussi. Valentin à survolé le tout, déjà à l’école il est un peu grand par rapport aux autres. C’est un lieu d’accueil pour les 0-3 ans. Moi aussi j’ai pu bavarder. J’ai pu sortir quelques maux, quelques difficultés, quelques bonheurs. A des personnes présentes pour entendre ça, mamans et accueillants.

Parmi les accueillants au moins une doit être formée à la psychanalyse. Parmi leurs différentes fonctions:

– aider les parents à accepter l’autonomie de leur enfant

– soutenir l’enfant dans ses difficultés inhérentes à la séparation et à l’autonomie

– aider les parents à lier, interpréter et répondre aux manifestations de leur nouveau né ou de leur jeune enfant.

Ces échanges commencent à me sembler indispensables. Tu me diras j’ai mis du temps à m’ouvrir. Il m’aura fallu attendre un troisième bébé pour comprendre l’importance de cette socialisation.

Pour lire d’autres Vendredis Intellos c’est ici.

Publicités

A propos Notre bulle à Nous

Femme avant tout depuis que j'ai 30 ans, un super mari et trois merveilleux enfants. Pas deux minutes à moi dans la journée mais je ne veux rien changer. C'est du sport d'avoir 4 bonhommes à la maison. J'arrive de temps en temps à mettre un peu de vernis sur mes pieds et me faire une virée... ou faire des bidouillages en couture et tricot... bricoler le jardin... tester des recettes... C'est la Vie dans La Bulle.
Cet article a été publié dans Au jour le jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les vendredis intellos 10 / Maisons Vertes

  1. working-mum dit :

    c’est sur c’est important, les PMI ont certaines aussi des salles de jeux où les bb peuvent jouer avec d’autres bb sous la surveillance des parents et je trouve cela très intéressant! dommage qu’il n’y en ai pas vraiment à la réunion…

  2. mmedejantee dit :

    J’ai pas mal fréquenté ces lieux quand l’APA était petit, moins par la suite parce qu’ils étaient loin de chez moi et la logistique m’a effrayée…!!! Quel dommage qu’il n’en existe pas un nombre plus important… et aussi ouverts dans des horaires adaptés aux personnes qui travaillent et qui sont aussi fortement exposées au risque de burn out parental…

    • juliechall dit :

      C’est vrai que pour les parents qui travaillent c’est pas évident; le lieu que je fréquente est ouvert le samedi matin c’est plutôt cool. En effet j’aimerai qu’une telle initiative existe dans mon village. Parce que c’est pas évident non plus quand on habite loin d’une grande ville.

  3. Madame Koala dit :

    J’ai voulu emmener mes filles dans une « maison ouverte », dont la description correspond assez bien à celle que tu donnes, du moins sur papier.
    Je voulais que mes enfants, gardés par leur grand-mère, découvrent la collectivité tout en douceur. J’ai été très déçue par ce que j’y ai trouvé. Un personnel complètement absent, qui s’asseyait dans un coin sans rien faire. Des parents qui prenaient le lieu pour une garderie et laissaient leurs enfants faire n’importe quoi (notamment jeter un jouet en bois à la tête de ma fille de 9 mois sans même les reprendre).

    • juliechall dit :

      J’ai moi aussi été freiné quand je suis passé devant le lieu d’accueil le plus près de chez moi. J’ai du faire 70km (dans la ville de mes parents) pour trouver un endroit qui me convient. Je pense que tout dépend des accueillants présents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s