Sur le chemin de l’école

Aujourd’hui c’était la rentrée, de mon petit… enfin de mon grand. De mon Louis. Celui du milieu.

Il s’était préparé depuis des jours; consciencieusement. Il avait compris que l’école lui permettrait de devenir important.

Ce matin plus que jamais il était déterminé; le pas assuré. Pas une seule fois il a vacillé. Et pourtant je sentais l’émotion grandir en lui, à chaque pas un peu plus forte. Pas une seule fois il m’a regardé. Il était concentré.

Quand on a ouvert la porte de la petite classe l’espace s’est démultiplié et tout m’a semblé immense. Il a pris l’énorme sac rempli de fournitures scolaire et s’est engouffré. La maîtresse a fermé la porte et j’ai senti le sol s’effondrer sous mes pieds. En ressortant de cette classe il sera différent. Encore un peu plus grand.

Aujourd’hui c’était la rentrée de mon Louis, en très petite section. Celui du milieu. Celui qui se bat chaque jour pour se faire une place dans La Bulle. Celui à qui j’ai envie de dire des tas de choses, celles qui sont restées coincées entre mon cœur et le fond de ma gorge. Les mots du manque, du temps perdu, des moments ratés. Les mots qu’il accepte d’écouter, un peu parfois, mais pas tous à la fois.

Publicités

A propos Notre bulle à Nous

Femme avant tout depuis que j'ai 30 ans, un super mari et trois merveilleux enfants. Pas deux minutes à moi dans la journée mais je ne veux rien changer. C'est du sport d'avoir 4 bonhommes à la maison. J'arrive de temps en temps à mettre un peu de vernis sur mes pieds et me faire une virée... ou faire des bidouillages en couture et tricot... bricoler le jardin... tester des recettes... C'est la Vie dans La Bulle.
Cet article, publié dans Au jour le jour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sur le chemin de l’école

  1. alicepouic dit :

    ho la la comme il est émouvant ton billet et ton fils superbe…
    Je ne me remets toujours pas d’avoir laissé Octave à 2ans et demi à l’école; tous les matins je le trouvais si petit vulnérable… et cette rentrée ci, un an après je n’ai pas le moindre petit pincement de coeur (enfin on verra demain!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s