Quand il dépasse les bornes des limites

Quand il dépasse les bornes des limites. De mes limites. Quand j’ai envie de hurler et qu’un flot incessant de mots très méchants monte monte monte et vient s’échouer sur le bord de mes lèvres.

Quand il dépasse les bornes de mes limites et que je pourrais hurler que je ne l’aime plus tellement il est… il est… il est… incroyablement odieux et méchant et très méchant et trop méchant… Mais d’où peuvent bien venir toutes ces idées de bêtises!!!

Quand il dépasse les bornes des limites et qu’en plus de tout il garde un léger sourire au coin des lèvres. Celui qui fait exploser la cocotte minute qui chauffe dans ma tête. Alors j’ai envie qu’il parte, qu’il sorte, qu’il s’en aille. Ne plus le voir. Etre sans lui, soulagée. Ne plus avoir à toujours, toujours, encore et toujours surveiller le moindre de ses gestes. Etre sans lui.

Etre sans lui. Plus de lui. Jamais. Et là les larmes me montent et coulent coulent si fort. Parce qu’en fait je l’aime tout entier, je l’aime dans mon corps, je l’aime dans mes tripes. Malgré les bêtises, les provocations, les cris, les pleurs, les hurlements, les regards en coin. Et là les larmes coulent de plus belle parce que je sais que ce comportement est sûrement lié à une souffrance que je ne comprends pas.

Alors je m’approche doucement et je le prends dans mes bras. Quand la colère est partie, quand les mots sont sortis, quand la bêtise est réparée, nettoyée, recollée, jetée, scotchée… Quand les larmes sont terminées et qu’il n’y a plus de bruits. Alors je le prends dans mes bras et je le serre très fort parce que la souffrance est toujours là. Il plonge ses grands yeux dans les miens puis me chuchote « un câlin maman ».

Publicités

A propos Notre bulle à Nous

Femme avant tout depuis que j'ai 30 ans, un super mari et trois merveilleux enfants. Pas deux minutes à moi dans la journée mais je ne veux rien changer. C'est du sport d'avoir 4 bonhommes à la maison. J'arrive de temps en temps à mettre un peu de vernis sur mes pieds et me faire une virée... ou faire des bidouillages en couture et tricot... bricoler le jardin... tester des recettes... C'est la Vie dans La Bulle.
Cet article, publié dans Au jour le jour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Quand il dépasse les bornes des limites

  1. theworkingmum dit :

    aie aie aie , on craque hein avec « calin maman » :-)) à croire qu’ils savent exactement comment nous manipuler!!

  2. J’ai du lutter bien récemment contre une énorme envie de balancer le contenu d’une assiette sur la tête de mon fils… C’est souvent lorsqu’ils sont le plus pénibles qu’ils ont le plus besoin du « câlin maman »… On a eu des moments difficiles l’an dernier mais ça va beaucoup mieux. Je souhaite que vous trouverez ensemble d’où vient cette souffrance …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s